16ème Journée Internationale des Femmes

16ème  Journée Internationale des Femmes   

organisée à Gaillac les 3 et 10 mars 2018 à l’Auditorium Dom Vayssette

par

l’Association pour Perpétuer le Souvenir des Internées
des Camps de Brens et de Rieucros

&
Paroles de femmes

 

Samedi 3 mars 2018 à 15h : Hommage à Angelita Bettini del Rio

Angelita Bettini del Rio, salle des Illustres de la mairie de Toulouse pour sa décoration de la Légion d'honneur le 5 novembre 2010, photo Remi Demo
Angelita Bettini del Rio, salle des Illustres de la mairie de Toulouse pour sa décoration de la Légion d’honneur le 5 novembre 2010, photo Remi Demonsant

               Cette journée est entièrement consacrée à une femme exceptionnelle qui a eu la lucidité et le courage de dire NON. Son engagement à 18 ans dans le 1er acte de Résistance à Toulouse – qui a consisté en un audacieux lâcher de tracts des toits de la rue Alsace-Lorraine sur le cortège du maréchal Pétain – lui a coûté cher : près de quatre années d’internement arbitraire dans les camps du Récébédou (Haute-Garonne), de Rieucros (Lozère), de Brens (aux portes de Gaillac) et de Gurs (Pyrénées-Atlantiques) d’où elle s’est évadée.

Le 4 octobre 1998, son témoignage, aux côtés des  historiennes Rolande Trempé et Monique Lise Cohen, a bouleversé le public du Salon du Livre de Gaillac. Ce choc a eu pour conséquence la transformation rapide d’une petite association de quelques membres en une association forte de plus d’une centaine d’adhérents dont Angelita est devenue la présidente. C’est magistralement qu’elle a présidé et profondément marqué notre association durant 19 années si riches en événements et en rencontres.

Elle sera bien présente parmi nous à travers deux témoignages filmés exceptionnels qui n’ont encore jamais été présentés en public. L’un a inauguré la longue période durant laquelle Angelita a témoigné, avec enthousiasme et de façon inlassable, devant tous les publics et tout particulièrement auprès des jeunes des écoles, collèges, lycées et universités. L’autre est l’un des derniers documents filmés d’Angelita.

filmée en 1992 par Claude Aubach pour Camps de femmes (1h50)

  • Angelita Bettini del Rio, une ardente résistance

Lecture par les Amis de la poésie

  • Hommage de Gigi Bigot à Angelita

La conteuse bretonne vient spécialement pour rendre hommage à Angelita qui a inspiré Peau d’âme. La création gaillacoise de ce spectacle a eu lieu le 8 mars 2003 lors de notre 1ère Journée Internationale des Femmes. Plusieurs centaines de représentations ont contribué à faire mieux connaître en France l’Histoire des camps de Rieucros et de Brens.

Angelita Bettini del Rio, une ardente résistance et l’hommage de Gigi Bigot s’inscrivent également dans la manifestation nationale du 20ème Printemps des Poètes.

  • Projection du film de Francis Fourcou Angèle Bettini cœur battant, âme combattante

Le réalisateur a filmé cette interview d’Angelita en 2015 pour son film Laurette 1942 (1h).

  • A 19h30 : Apéritif offert par la municipalité

L’accès à la manifestation est libre cependant une participation volontaire aux frais de notre association sera la bienvenue.

 

Samedi 10 mars 2018 à 15h :

  • Conférence : Simone Veil : un destin hors du commun

Simone Veil

Née en 1927 à Nice dans une famille juive aisée, Simone Jacob est déportée à Auschwitz à l’âge de 16 ans. Revenue de cet enfer, elle aura à jamais la volonté de combattre les barbaries subies par les femmes lors des avortements pratiqués dans la clandestinité. Soutenue par des milliers de femmes, elle affronte l’Assemblée Nationale à 95% masculine. Elle parvient non sans mal à faire voter la loi qui légalise l’interruption volontaire de grossesse. C’est ce combat que Nane Vézinet retracera pour honorer la mémoire de Simone Veil et de toutes les femmes.

  • Intermède de violon avec Marion Lepelletier
  • 16h30 : Improvisations de l’atelier clown de Paroles de Femmes
  • Intermède de violon avec Marion Lepelletier
  • 17h00 Ciné Palabre présente le documentaire Correspondances de Laurence Petit-Jouvet suivi d’un débat

Des femmes de la diaspora malienne, vivant à Montreuil en Seine-Saint-Denis, s’adressent dans une “lettre filmée” à une personne de leur choix, réelle ou imaginaire. Des femmes de Bamako et de Kayes au Mali s’en inspirent ensuite librement pour réaliser à leur tour leur “lettre filmée”. Chacune était invitée à parler de son travail, chacune a saisi l’occasion pour dire ce qui est important pour elle. Toutes ont participé aux étapes successives de la fabrication de ces courts métrages, dans le cadre d’ateliers de création audiovisuelle en France et au Mali. L’ensemble forme un film qui enjambe les distances, fait résonner les voix qui expriment les passions, les frustrations, la force de ces femmes.

  • 18h30 Concert de musique irlandaise avec Shauna Brown, Philippe Gobin, Xavier Burlier et leurs élèves
  • 19h30 Apéritif dinatoire

Participation libre à cette journée sauf pour l’apéritif dinatoire (5 €) sur réservation auprès de l’association Paroles de Femmes
8 rue de la Madeleine 81 600 Gaillac ; 09 51 87 31 70 ;

parolesdefemmes81@gmail.com

 

 

Publicités