Conférence sur le camp de Brens

organisée à Gaillac le 20 mars 2018 à 20h30, à l’Auditorium Dom Vayssette

par

l’association pour le jumelage Caspe- Gaillac- Santa Maria a Vico

 

 

Brens, enfants espagnols

Enfants espagnols au camp de Brens (Collection Angelita Bettini del Rio)

 

 

Au cours de la « tertulia » organisée par l’association du jumelage Caspe – Gaillac – Santa Maria a Vico, Michel de Chanterac reviendra certes sur l’histoire de ces lieux mais insistera plus particulièrement sur les réfugiées italiennes antifascistes et les républicaines espagnoles qui y furent internées, notamment les femmes du camp d’Argelès qui, pour avoir protesté contre la déportation de leurs compagnons au camp algérien de Djelfa, furent transférées au camp de Rieucros et par la suite au camp de Brens jugés plus répressifs. Avant de devenir un camp de concentration pour femmes, le site de Brens fut un centre « d’hébergement » où, à partir d’octobre 1940, 300 Espagnols furent entassés au côté de 1300 réfugiés juifs.

Tous les gaillacois sont invités, le vendredi 20 avril à 20 h 30 en l’auditorium Dom Vayssette, à venir découvrir qui étaient ces femmes qui, peu après leur arrivée en France, passèrent une partie de  leur vie dans ce camp de Brens.

Un verre de l’amitié clôturera cette soirée qui permettra de mieux connaitre ce camp situé à l’entrée de notre ville et de découvrir quel  y fut le sort  de certaines femmes après la Retirada.

Publicités